Lancement de SoGuide, communauté participative de recommandations de guides locaux dans les pays en développement

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Quatre étudiants et jeunes diplômés d’école de commerce lancent officiellement le site http://‪so-guide.com : SoGuide est une communauté qui permet aux voyageurs de trouver facilement des guides fiables et compétents dans les pays en développement, avec lesquels ils peuvent ensuite entrer en contact et négocier en toute transparence. Après 4 mois de mise en ligne du site, c’est déjà plus de 20 guides qui sont contactés chaque semaine par des membres de la communauté pour des treks ou des voyages sur mesure.

Comment un groupe de 10 touristes peut-il payer 20 000 euros au total pour dix jours de trek au Népal, quand le guide local n’en perçoit que 1%, soit 200 euros ?

La communauté SoGuide repose sur un constat simple : dans les pays en développement, le manque de confiance des voyageurs vis-à-vis des acteurs locaux explique le plus souvent le recours à des intermédiaires. Pour restaurer cette confiance, la communauté s’appuie sur les recommandations de ses membres afin de sélectionner les chauffeurs et les guides locaux dont la bonne réputation est avérée. C’est ensuite au travers d’une plateforme en ligne que les voyageurs et les guides sont mis en relation directe, sans passer par les services coûteux d’une agence de voyage. « La majorité des guides indépendants en Tanzanie ou en Inde, sont d’anciens guides mandatés par des Tours Opérateurs français, ayant réussi à développer une clientèle personnelle et à s’émanciper des circuits traditionnels» explique Thibault Renouf, co-fondateur de la communauté. « Ce sont précisément ces guides avec qui nous établissons des partenariats aujourd’hui ». SoGuide propose donc une mise en relation directe avec des guides professionnels pour des prix 3 à 4 fois moins élevés que ceux affichés par la plupart des Tours Opérateurs.

Si la communauté est encore jeune, le concept séduit de plus en plus de voyageurs à la recherche d’authenticité et de séjours sur mesure à des prix abordables. C’est le cas de Corinne, membre SoGuide qui témoigne « je suis réellement contente que cette communauté existe, je dirais “enfin”. Je voyage pas mal, souvent en solo, ou avec une amie, et effectivement la recherche de guides locaux fiables est un réel souci ». C’est donc sur la qualité de ses guides partenaires que la communauté souhaite se différencier : la sélection passe en effet par une recherche extensive de tous les retours clients disponibles (emails, avis de forums, blogs, cartes postales, livres d’or manuscrits ou en ligne…). « Comme le site sélectionne les guides qui ont reçu de très bons retours de clients, ça nous évite de faire tout le boulot ! » nous confie Valérie qui a récemment adhéré à la communauté.

Sur le modèle de plateformes comme TripAdvisor, la communauté SoGuide est accessible gratuitement, sans inscription. Aujourd’hui, le site référence déjà plus d’une centaine de guides dans 16 pays. « Après 4 mois de lancement seulement, c’est plus de 20 guides qui sont contactés chaque semaine par des membres de notre communauté » explique Hugo Stefani en charge du webmarketing du site et récemment diplômé d’un master en e-business. En plus de son aspect pratique, le projet comporte une forte dimension sociale puisqu’il vise à redistribuer plus équitablement les revenus du tourisme aux acteurs locaux. La communauté entend donc bénéficier tant aux voyageurs qu’aux accompagnateurs.

En France, le tourisme d’aventure a connu une croissance de 5 à 10% par an sur les dix dernières années. Si le marché au niveau mondial est estimé à près de 300 milliards de dollars, le secteur français est principalement dominé par deux grands groupes de Tours Opérateurs, Geophyle et Voyageurs du Monde. A l’heure où le concept de “tourisme d’aventure” séduit de plus en plus de français, le circuit traditionnel semble dépassé. Du client au prestataire final, ce ne sont pas moins de 3 intermédiaires qui se partagent aujourd’hui la majorité des revenus de l’industrie : l’agence physique, le Tour Opérateur et l’agence locale dite “réceptive”, en charge de recruter le guide sur place.

L’idée est donc de contourner les intermédiaires afin de garantir une rémunération juste aux guides locaux et des prix bas aux voyageurs. La communauté SoGuide se concentre aujourd’hui sur un marché bien spécifique : « nos partenaires sont des professionnels du tourisme proposant des séjours longs comme des treks ou des safaris », explique Jack Dampierre, en charge du développement de la communauté et étudiant en première année à HEC Paris.

La communauté SoGuide a été créée par des voyageurs pour des voyageurs. C’est fin avril 2015, que Thibault, tout juste diplômé d’HEC, découvre l’intérêt de passer par un guide indépendant. « A quelques jours des vacances, je me suis décidé à partir au Maroc avec ma petite amie pour entreprendre l’ascension du MGoun, à plus de 4000 mètres d’altitude. Alors qu’aucun Tour Opérateur ne pouvait organiser ce voyage dans des délais aussi courts et en respectant notre budget, nous sommes finalement passés par un guide indépendant. C’est durant ce voyage magnifique que l’idée de SoGuide m’est venue. En effet, trouver un guide compétent est loin d’être facile et beaucoup de voyageurs, par manque d’information, passent à côté de cette opportunité ». C’est avec Hugo Stefani, ami et ancien colocataire pendant 6 mois en Australie que Thibault décide de s’associer, dès son retour du Maroc. Depuis, la communauté s’agrandit, notamment avec le recrutement de Jack et Vincent et la mise en place de nouveaux partenariats en Birmanie, en Argentine et dans 6 autres nouveaux pays c’est deux derniers mois.

Au delà de rassembler des centaines de voyageurs autour d’un projet social ambitieux, l’équipe SoGuide anime une communauté de guides des quatre coins du monde qui partagent tous cette même passion pour la découverte, le voyage et l’aventure.


Contact Presse : contact@so-guide.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »